• Déjà un peu Noël à la bibliothèque. Et pour que Timéo et Hanaé puissent aussi en profiter, nous les avons chercher et ils passent la nuit chez mamie et papi, ainsi ils pourront m'accompagner pour voir le spectacle.

    C'est le bazar au Pôle Nord !

    Les lutins ont bien travaillé toute l'année, à préparer les cadeaux et la venue de Noël.
    Mais là, le grand jour approche, et rien n'est prêt... les rennes ont disparu, le vieux barbu n'est pas prêt...
    Les lutins seront-ils assez rusés pour arriver à tout mettre en place pour le jour J ?
    Le grand lutin Michel vous expliquera tout ça en histoires et chansons.

    Spectacle présenté par Michel Kieffer, le mercredi 6 décembre 2017 à 16h00... A partir de 1 an, sur inscription à la bibliothèque !


    2 commentaires
  • Aujourd'hui ma petite puce fête ses 3 ans. Hanaé déjà 3 ans que tu fais mon bonheur, ma joie, petite fille espiègle mais tellement attachante "moi t'aime mamie" quoi de plus beau. Ma petite puce je te souhaite beaucoup de bonheur, de la joie et j'ai hâte de te faire un gros câlin.

    Hanaé


    4 commentaires
  • La 1ère bougie a été allumé aujourd'hui, sa flamme a vacillé toute la journée. Au dehors la neige a fait son apparition, une fine couche a recouvert le sol.

    1ère

     


    2 commentaires
  • Nous entrons dans la magie de Noël à partir d'aujourd'hui Avec le 1er jour de l'avent. C'est aujourd'hui que nous pouvons allumer notre 1ère bougie.

    La Couronne de l'Avent a été inventée par Johann Heinrich Wichern (1808-1881). Éducateur et théologien de Hambourg, il avait recueilli des enfants très pauvres dans le Rauhe Haus, une vieille ferme et il s’occupait d’eux. Comme, pendant le temps de l'Avent, ils lui demandaient toujours quand Noël allait enfin arriver, il fabriqua en 1839 une couronne de bois, avec dix-neuf petits cierges rouges et quatre grands cierges blancs. Chaque matin, un petit cierge de plus était allumé et, à chaque dimanche d’Avent, un grand cierge. La coutume n’a retenu que les grands. Depuis 1860, l'année où est née officiellement la couronne de l'Avent, on utilise des branches de sapin ; depuis le début du XXe siècle, elle est devenue en Allemagne une des traditions de Noël. En Autriche, la coutume ne s’est introduite qu’après 1945. 

    Cet usage allemand a été repris dans de nombreux pays. Dans les églises de rite orthodoxe se trouvent çà et là des couronnes avec six cierges, conformément à une durée plus longue de l'Avent. 

    Au vu de coutumes scandinaves tardives et déjà mélangées au christianisme, on a déduit que les Germains de l’Antiquité connaissaient déjà la coutume d'une telle couronne de lumière. Pour imiter peut-être le jour qui ne cessait de décroître, on allumait quatre cierges, puis trois, puis deux, puis un. À Jul, qui était au 21 décembre la fête du solstice d'hiver, on célébrait alors la renaissance de la lumière. 

      Il existe des interprétations différentes quant à la symbolique de la couronne de l'Avent. On pense volontiers au monde et aux quatre points cardinaux. Le cercle symbolise également l'éternité donnée à la vie par la résurrection, par lui-même le vert symbolise la vie, et les cierges la lumière qui vient et éclairera le monde dans la nuit de Noël. 

    Selon le rite catholique, on bénit la couronne de l'Avent. Traditionnellement, on allume la couronne de l'Avent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Allumer au deuxième dimanche le cierge qui fait face au premier est considéré comme une erreur. 

     La couronne de l'Avent, ou plus exactement les quatre bougies, représentent les quatre semaines... avant Noël. Elle sert en quelque sorte de compte à rebours. 

    On allume les bougies les quatre dimanches avant Noël. La première bougie est donc allumée le dimanche de l'Avent (Avent et avant sont deux mots de différentes étymologies). 

     Traditionnellement, les quatre bougies sont rouges et massives. Le premier dimanche, on allume une seule bougie; le deuxième dimanche, l'ancienne bougie et une nouvelle (donc deux), le troisième dimanche, les deux anciennes bougies et une nouvelle (donc trois); le quatrième dimanche, les trois anciennes et la dernière (donc les quatre). 

     

    La difficulté est alors de laisser durer une bougie quatre dimanches, une deuxième trois dimanches et une troisième deux dimanches, mais on peut également entièrement consumer chaque bougie pendant la semaine qui suit et les remplacer afin de n'avoir aucun calcul prévisionnel à faire et d'avoir chaque dimanche les quatre bougies de la même hauteur (il faudra donc 10 bougies au lieu de 4 puisque 6 de réserve: les couronnes sont souvent représentées avec les quatre bougies de la même taille allumées, ce qui n'est possible qu'en changeant les bougies. 

     

    Si Noël tombe un dimanche (ou un samedi, un vendredi, un jeudi, un mercredi, un mardi, un lundi), on allume la quatrième bougie le dimanche précédant le dimanche (ou le samedi, le vendredi, le jeudi, le mercredi, le mardi, le lundi) de Noël, contrairement à la vieille tradition de l'église latine, où la quatrième semaine de l'Avent peut être incomplète. Ainsi, le premier dimanche de l'Avent le plus avancé est le 3 décembre (la quatrième bougie sera allumée le 24, la veille de Noël), et le plus reculé dans l'année, le 27 novembre (la quatrième bougie sera allumée le 18, donc 7 jours avant Noël). La raison est simple: on n'allume pas la quatrième bougie à Noël puisqu'il n'y a plus de jours d'attente 

    l'Avent

     


    2 commentaires
  • J'ai eu la chance d'aller regarder avec Hanaé et Timéo le film "COCO de Walt Disney" un très beau film, très touchant, rigolo parfois, mais surtout avec une très bonne morale.

    Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.
    Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

    COCO


    3 commentaires
  • Une nouvelle semaine... dans à peine 12 jours notre marché de Noël va ouvrir ses portes. Les préparatifs vont bon train, mais il reste encore pas mal de point à terminer. Entre trouver des tonnelles, voir pour le branchement électrique, placer et répondre aux exposants.... de quoi à ne pas perdre la tête. Et pourtant la mienne n'est pas tout à fait comme elle devrait être, toujours encore des bourdonnements dans les oreilles, c'est fatigant à la fin, mais voilà il faut que je m'y habitue malgré tout... on verra d'ici jeudi quand j'aurai revu mon médecin....

    Je vous souhaite à tous une très bonne semaine

     


    2 commentaires
  • Sortie en famille. Depuis maintenant 2 ans nous faisons des week end en famille deux fois par an. Cette fois ci la sortie était Heidelberg en Allemagne à environ 160 km de chez nous. Nous sommes partis samedi matin à 9h30, et avons atteint notre destination à 11h30. De très bons moments passés en famille.

    La ville est une destination touristique, connue pour son château et comme haut-lieu du romantisme qui a inspiré de nombreux poètes. C'est aussi une ville universitaire ; l'université de Heidelberg, fondée en 1386, compte en 2010 environ 28 000 étudiants dont 18,5 % d'étudiants étrangers.

    HEIDELBERGHEIDELBERG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

           ma famille


    2 commentaires