• Vendredi dernier, la bibliothèque a terminé les festivités de ses 30 ans, en invitant un jeune écrivain pour une conférence. Il nous a fait savoir comment naît un roman historique ou du terroir. Sa conférence était grandiose, et tous sont partis en disant "nous pourrions encore l'écouter tellement c'était intéressant"

     

    Martial Debriffe

    Martial Debriffe est l’auteur de plusieurs biographies dont Madame de Pompadour, plusieurs fois réimprimée et aujourd’hui adaptée au théâtre, ainsi que de romans. Il a reçu le Prix de la Société des écrivains d’Alsace-Lorraine pour l’ensemble de son oeuvre et a obtenu en 2006 la médaille d’or de l’Alliance française pour son implication à promouvoir la culture française dans le monde. Martial Debriffe vit en Alsace, source d’inspiration pour l’écriture de ses sagas.

    Lillois de naissance, Martial Debriffe vit en Alsace depuis 1994. Grâce à son parrain de plume, André Castelot, il publie en 1995 un premier ouvrage, La Duchesse du Maine.
    Piqué par le virus de l'histoire, il écrit plusieurs biographies historiques. Comédien et auteur de nombreuses pièces de théâtre, Martial Debriffe devient romancier avec Le Secret de la villa Marianne (De Borée, 2009) qui sera adapté pour le théâtre. Il se penche sur la période trouble de la Seconde Guerre mondiale qui a profondément meurtri le peuple alsacien considéré comme français par les nazis et allemand par les Français.
    Conforté par le succès de ce roman, Martial Debriffe poursuit sa lancée avec notamment Les Peyrie (2010), Le Serment de la Saint-Jean (2012), La Fleur de l'ombre (2013), Le Poison de la vengeance (2014) parus aux éditions De Borée, puis avec La Malédiction des Freudeneck (2011) et Les Adieux à Carola (2012) aux éditions Belfond, et enfin avec La Rivière du pardon (Calmann-Lévy, 2014), dont l'action se déroule essentiellement en Alsace.

    Martial DebriffeMartial Debriffe

     


    3 commentaires
  • C'est sur le conseil de ma voisine que je me suis procurée ce livre. J'ai hâte de le lire....
    17 juin 2007, sur le parvis de Notre-Dame de Paris, Mathilde et Édouard partent en voyage de noces... à pied. Ils ont en tête le rêve fou de rallier la France à Israël/Palestine. Treize pays à traverser au rythme de leurs pas. Des étapes aux noms mythiques : Paris, Vézelay, Milan, Trieste, Mostar, Istanbul, Alep, Damas, Jérusalem. Dans une volonté de dépouillement, à la manière des pèlerins du Moyen Age, Mathilde et Édouard cheminent sans un sou en poche. Leurs besaces sont légères pour permettre à leurs pensées de s'envoler. Découvrir les autres, ils y sont forcés puisqu'il faut, chaque jour, trouver celui qui leur offrira le gîte et le couvert. Les rencontres sont belles... même si certaines leur réservent de bien mauvaises surprises. Les deux jeunes gens forcent leurs limites pour atteindre leur but. Le récit de leurs huit mois de rencontres, de solitude, de faim souvent, de peur parfois, constitue une extraordinaire aventure humaine.

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique