• Cahier de vacances

    encore un petit souvenir... j'adorais faire les cahiers de vacances, si on le terminait on recevait un cadeau et voir même un prix si tout était bien fait.

    Roger Magnard étant à l’origine du cahier de vacances, sa maison d’édition revendique la création de cet objet parascolaire. Deux concours, attachés à ces cahiers, apparaissent après la Libération : celui de la plus belle page d’écriture et celui de la meilleure façon de remplir le cahier de vacances en question (justesse et esthétique). Les publicitaires, qui ont insérés des messages dans les cahiers, offrent ce qui va constituer les premiers prix, d’ailleurs parfois plus motivants pour la mère (électro-ménager) ou pour le père (vélomoteur et même automobile dans les années cinquante). Parmi les annonceurs : Philips, des fabricants de jouets (en petits trains ou jeux de société), des éditeurs (Thiaude, Larousse), des spécialistes du loisir ou des arts créatifs (Bourgeois, Prismalo Aquarelle), la Caisse d’épargne. Bien entendu les productions en papeterie et librairie de Magnard servent aussi pour les récompenses. Celles-ci sont globalement en phase avec les débuts de la société de consommation. À partir de 1946 les cahiers de vacances de Magnard entrent dans des thématiques. On trouve par exemple « Les jeux de la plage de Loulou et Babette », « Loulou et Babette alpinistes », « Loulou et Babette à la conquête de l’espace ». Ces enfants portent en réalité le surnom des cadets de Roger Magnard : Elisabeth et Louis. En 1956, la vente des cahiers de vacances Magnard atteint un record: plus d’un million cinq cent mille exemplaires sont vendus.

    Cahier de vacancesCahier de vacances

    « et encore....mes ascendants »

  • Commentaires

    1
    JOSETHE
    Vendredi 8 Avril 2016 à 22:58

    Ah ! oui les cahiers de vacances, j'avais oublié. Personnellement, je n'en ai jamais fait. 

    Chaque année j'en achetais à mes trois filles, plus un coloriage à chacune d'elles. Elles adoraient travailler chaque jour, le matin, sans se faire prier. Comme il faisait très beau à l'époque, elles s'installaient dehors sous un parasol pour le petit déjeuner et ensuite c'était les cahiers de vacances. La belle époque pour moi. 

    Je les envoyais moi-même aux éditions Magnard car la maîtresse ne voulaient pas s'occuper de ce peu de cahiers terminés. Elle était bien contente de récupérer les lots, et mes enfants recevaient en cadeaux de beaux livres......

    Douce nuit mon amie, avec de gros bisous

    Afficher l'image d'origine   6-12 ans - Delcampe.net

    2
    Samedi 9 Avril 2016 à 07:12

    Bonjour Mamilli

    Ah le fameux cahier de vacances , j'adorais aussi et Alan adore également , il en fait deux pendant les vacances scolaires .

    Je te souhaite un très bon week-end Mamilli.

    De gros bisous ^^

    3
    Samedi 9 Avril 2016 à 08:41

    Oui j'adorais, que de bons souvenirs

    Bon samedi et gros bisous Jasmine.♥

    4
    Samedi 9 Avril 2016 à 09:01

    mes petits enfants en font aux grandes vacances, des devoirs de vacances... Mon Lucas va encore sauter une classe, il est hyper avancé et a à 10 ans un Q I de 136. En classe, il s'ennuie, il finit vite son travail et après bien sûr, ça lui semble long, alors je présume qu'il est perturbant pour les autres. Il va passer en 5e et rentrera en 4e à la prochaine rentrée.

    bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :