• Ascendant

    Aujourd'hui je vais vous dévoiler un peu la vie de famille de ma grand mère Célestine

    La fratrie de ma grand mère paternelle était de 12 enfants, dont 4 sont décédés en bas âge. Mon arrière grand père était veuf très tôt, au décès de son épouse les enfants avaient 23 - 18 - 17 - 15 - 12 - 10 - 9 et 7 ans. Il ne s'est jamais remarié, et pour pouvoir élever ses enfants il a arrêté son métier de cheminot et est resté à la maison et a donc commencé une exploitation agricole. Les enfants malgré leur jeune âge pour certains ont donc mis la main à la pâte. Ma grand mère est par la suite restée à la maison paternelle, par contre l'une de ses soeurs Joséphine est partie travailler dans une famille comme servante dans une famille un peu plus fortunée sur Strasbourg. Cette famille avait des connaissances en Argentine, et chez eux il y avait un jeune homme d'Alsace qui travaillait chez eux en tant que domestique dans leur exploitation agricole. Ce jeune homme avait la nostalgie de son village, pour lui remonter le moral, les femmes ont fait en sorte que les jeunes s'échangent des lettres (enfin je dirai plutôt ces dames ont tout fait pour que les deux se marient) Et c'est bien cela qui s'est produit. La Famille d'Argentine a payé le trajet pour que ce jeune homme revienne en Alsace pour convoler en juste noce avec la soeur de ma grand mère. Un mariage arrangé comme il y en avait certainement beaucoup à une certaine époque.  Joséphine s'est donc mariée à ce jeune homme "José" et est partie avec lui vivre en Argentine à Buenos Aires. Ils ont eu 4 enfants 3 filles et un garçon, et avait une grande exploitation agricole, que José a hérité de la famille d'Argentine ou il était domestique. Ma grand mère a toujours essayé de garder le contact  avec sa soeur, le seul moyen était le courrier, mais il fallait parfois plus de 3 semaines pour que les lettres arrivent à destination. Joséphine et José ne sont plus jamais revenue chez Alsace, mais elle répondait toujours au courrier de sa soeur. Plus tard une de ses filles Luisa a pris le relais, et moi même j'ai correspondu avec elle. Lors de ma 1ère rencontre généalogique, je lui avais demandé de me donner tous les noms des descendants de Joséphine et José, ainsi j'ai pu remplir la branche de mon arbre.

    Aujourd'hui grâce à Internet et les réseaux sociaux, nous avons renoués et  avons tissé de très bons contacts avec tous nos ascendants d'Argentine. Certes un peu dur, ils ne parlent qu'Espagnol ou Anglais, je ne connais ni l'un ni l'autre, mais avec google traduction cela fonctionne tant bien que mal. D'ailleurs j'ai déjà été demandé quand est ce que je viendrai les voir. Ce qui me retient c'est que je ne sais pas comment faire pour discuter avec eux.... Et c'est donc ainsi que j'ai appris le décès de la dernière Ascendante Cécilia, qui était  une cousine à mon papa. Cette lignée s'amenuise il ne reste plus qu'Andrée 89 ans et papa 88 ans. Cécilia avait 90 ans. Quand j'ai vu sa photo sur le net, j'ai cru voir ma grand mère, une drôle de ressemblance.

    Je dédie donc cet article à Cecilia et à toute ma famille d'Argentine

    José Huber (à gauche de la mariée) Joséphine Meyer épouse Huber (près du marié leur fils)Ascendant

    Ascendant

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                                                                                   Cecilia Huber

    « du soleilJournée de la Femme »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 7 Mars 2018 à 08:25

    c'est une belle histoire. C'est bien de pouvoir reconstituer les fils génétiques de cette manière.

    Je te souhaite une bonne journée

    Plaisirs et déplaisirs

    2
    Mercredi 7 Mars 2018 à 08:46

    Bonjour Brigitte.

    C'est très bien d'avoir fait ces recherches, une belle histoire

    Belle journée pour toi, chez moi c'est la pluie

    Gros bisous Jasmine...♥

    3
    JOSETHE
    Mercredi 7 Mars 2018 à 09:56

    Tu as bien fait de faire des recherches qui se sont révélées positives. Une belle histoire de famille.                                                                                                J'avais commencé le notre, du côté de mon grand-père paternel né dans l'Yonne à Villefargeau, j'ai pu avoir son acte de naissance. Il était divorcé et remarié, je n'ai retrouvé aucune trace de ma vraie grand-mère, cela m'avait attristée car je ne savais rien sur elle. A l’époque on ne posait pas de questions. Bonne journée Brigitte, je t'embrasse fort.

    Résultat de recherche d'images pour "belle journée"

    4
    Mercredi 7 Mars 2018 à 10:32

    Bonjour Brigitte

    Je suis émue , c'est une très belle histoire yes , merci à toi pour ce tendre et émouvant partage Brigitte.

    Je te souhaite une très bonne journée.

    Gros bisous

    5
    Jeudi 8 Mars 2018 à 14:42

    Bonjour Brigitte

    Je te souhaite un bon après-midi.

    Gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :