• AMIR

    Laurent Amir Khlifa Khedider Haddad naît dans le 12e arrondissement de Paris le 20 juin 1984. Son père est français d'origine tunisienne et sa mère maroco-espagnole de religion juive. Il est franco-israélien.

    Après avoir vécu à Sarcelles, dans le Val-d'Oise, sa famille fait son Alya et part vivre en Israël alors qu'il est âgé de huit ans. Il utilise depuis cet âge son second prénom comme prénom usuel.

    Grâce à son bilinguisme, il fait son service militaire comme sergent-chef dans les renseignements de l’Armée de défense d'Israël.

    Il se fait connaître en Israël en 2006, en atteignant la finale de Kokhav Nolad, la version israélienne du télé-crochet Nouvelle Star. Amir Haddad débute cette même année des études de dentisterie à l'université hébraïque de Jérusalem, en parallèle avec la suite de sa carrière musicale.

    En 2011, il sort son premier album, Vayehi, enregistré en 2008 et qu'il a écrit avec le musicien Omri Dagan alors qu'ils sont encore étudiants. L'album inclut la version en hébreu du titre J'te l'dis quand même de Patrick Bruel, ainsi qu'une collaboration avec DJ Offer Nissim, reprenant le tube de 1991 Désenchantée de Mylène Farmer.

     

    Amir, de son vrai nom Laurent Amir Haddad,  est un auteur-compositeur-interprète franco-israélien.

    Après avoir participé à la finale de la troisième saison de The Voice, la plus belle voix, il est désigné pour représenter la France au concours Eurovision de la chanson 2016, où il se classe en 6e position avec le titre J'ai cherché, tiré de l'album Au cœur de moi.

    de très belles paroles dans cette chanson "Longtemps"

     

    J'veux des problèmes
    J'veux qu'tes galères deviennent les miennes
    J'veux qu'tu m'balances au visage tes orages, tes peines
    Pour des nuits diluviennes J'veux qu'on s'apprenne
    J'veux partager tes joies, tes migraines
    Ton corps me donne le vertige et tes mains me mènent
    Où rien ne nous gêne J'pourrais m'tatouer notre histoire sur le bras
    Me mettre dans de beaux draps si t'es avec moi
    C'est toi dans ce monde de fous
    Je l'sais c'est tout Et j'voudrais qu'ça dure longtemps
    User ma peau sur la tienne
    Un jour j'oublierai tout jusqu'à mon nom, je saurai simplement
    Que t'es là, que t'es belle, que t'es mienne
    J'voudrais qu'ça dure cent ans
    Que jamais la raison n'atteigne
    Cet aveu, cette envie de rêver tous les deux quand même
    Jusqu'à ce

     

     

    « il y a 44 ansle soleil »

  • Commentaires

    1
    Mardi 5 Février à 01:43

    Bon choix, j'aime beaucoup cet artiste.

    En plus d'avoir une belle voix, je trouve qu'il a l'air tellement gentil.

    Je te souhaite une belle semaine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :