• Cette semaine, nous avons fait une petite sortie avec nos deux petits enfants Partis de St Pierre sous le brouillard, nous sommes allés au Lac de Pierre Percée, mon mari voulait à tout prix voir si effectivement ce lac manque d'eau. Après quelques 50 km, un beau soleil nous attendait, et un vrai régal de voir toutes ses couleurs chatoyantes, et puis grande surprise  un lac bien bas , car nous nous sommes promenés dans le fond de ce lac. Timéo et Hanaé pensaient être à la mer, trop drôle....

    PromenadePromenade

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Promenade

    Promenade                                                                     

     

                                                                                                   

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    3 commentaires
  • Si je mets cet article aujourd'hui c'est que ces derniers jours on entend parler du 100e anniversaire de la fin de la guerre 14/18, mais c'est aussi le retour de l'Alsace/Lorraine en territoire français. Cette histoire beaucoup de français ignorent, et pourtant les alsaciens en ont bien souffert..... et encore aujourd'hui nous sommes parfois pris pour des allemands alors que nous sommes bel et bien français.... Ils existent beaucoup de livres sur l'histoire de ma région.

    Le 1er août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la Russie. Dans son territoire, elle compte depuis 1871 l’Alsace-Moselle, qui est prise entre deux feux : sa nationalité allemande mais son attachement à son identité française. On pourra voir des cas de batailles où des Alsaciens français et des Alsaciens allemands devront s’affronter. Pour l’ensemble de la région, c’est un déchirement, en plus de combats difficiles et meurtriers.

     

    L’Alsace entame la Première Guerre Mondiale sous l’étendard impérial des Hohenzollern. De nombreux Alsaciens et Lorrains sont alors enrôlés dans l’armée allemande, et se préparent à combattre leurs anciens compagnons d’armes de 1870 ; pour certains, se sont même des déchirements au sein d’une même famille qui s’annoncent.

    Pour l’armée française, on garde un œil suspicieux sur ces anciens germains qui ont fuit l’Allemagne. Certains hériteront du qualificatif de Boches, alors que leurs frères restés en Alsace allemande sont également envisagés comme des potentiels traîtres. Malgré cela, plusieurs milliers d’Alsaciens et de Lorrains seront enrôlés des deux côtés de la frontière.

    Il serait difficile et long de dessiner l’évolution complète des combats qui eurent lieu en Alsace lors du conflit tant la région a été prise dans la guerre, continuellement envahie par les deux belligérants.
    Nous retiendrons tout de même quatre batailles difficiles et sanglantes qui se déroulèrent sur le front : le Ban de Sapt (Vosges), la Tête des Faux, le Linge et Hartmannswillerkopf, mieux connu sous le nom de Vieil Armand.

    Si la bataille de la Tête des Faux a été d’une courte durée et n’a entraîné « que » un millier de morts, les autres batailles furent terrible : on compte 17.000 morts au Linge, environ 5.000 à Ban-de-Sapt et pas loin de 30.000 au Vieil Armand, la plus longue et la plus terrible des batailles en Alsace, et une des plus meurtrières en France durant le conflit. Ces batailles de positions étaient longues et ne rimaient à rien : on gagnait mètre après mètre, qui étaient pour la plupart repris quelques temps après. Au final, les positions étaient statiques, et on s’enlisait de chaque côté.

    A la sortie du conflit en novembre 1918, la France victorieuse imposa un traité humiliant pour l’Allemagne, comme elle l’avait ressenti pour l’armistice de 1871. Parmi les clauses, le retour de l’Alsace-Lorraine au territoire français fut un des points les plus douloureux pour l’Allemagne.

    Entre 1870 et 1945, l’Alsace connaîtra une période extrêmement mouvementée malgré le faible nombre d’année qui séparent ces deux dates. Déchirée entre deux Etats et deux nations, l’Alsace ressortira de la seconde guerre mondiale partiellement affaiblie, mais riche en culture et en avantages.

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Un peu tôt certes, mais les décors de Noël à certains endroits et dans les grandes surfaces sont déjà mis en place. Cette semaine en faisant les courses dans le coin ou habite notre fils, devant le réputé magasin des pains d'épices Fortwenger, la décoration est faite, je n'ai pas pu résister et je me suis arrêtée pour faire quelques photos. Devant le magasin vous pourrez voir ces deux géants qui vous accueillent. Trop marrant !


    votre commentaire
  • Difficile de croire et pourtant on le vit. Du jamais vu depuis quelques années, un été indien presque aussi chaud qu'un été. Si les matins n'étaient pas un peu frais, on se croirait vraiment en été. Cet après midi en me rendant chez la kiné, je me suis dis "punaise on est mi-octobre et je me promène encore en claquette" Hier chez notre fils nous avons pris l'apéro sur la terrasse, ce que nous n'avons jamais fait depuis la naissance de Timéo.

    Par contre quand on voit le désastre qui se passe dans le sud, j'en ai la chair de poule, les pauvres gens qui ont tout perdu, et à qui on ne peut malheureusement pas aider beaucoup. Depuis que nous sommes revenus du Sud, il ne fait que pleuvoir....Désastreux.

    Bonne semaine à tous

    Incroyable


    3 commentaires
  • Moi et les couchers ou levers de soleil je n'en ai jamais assez et il me faut les immortaliser...ce soir un coucher du soleil derrière l'église 

     

    Magnifique


    votre commentaire
  • Il était 17h15 quand nous sommes arrivés chez nous, mais avant de rejoindre la maison nous avons fait un coucou chez les filles. Et ensuite retour à la maison, le plus dur était de décharger la voiture, et je peux vous dire nous en avions des bagages... j'ai dis à mon homme met tout dans la pièce du fond à la cave, je range au fur et à mesure. Tout d'un coup il vient ou veux tu que je le mette la table est mise... ah ! bon. En effet assiettes, couverts, serviette, enfin une belle table d'automne, je n'y comprenais plus rien, ni notre fils, ni nos filles ont touché un mot. Bon nous  continuons de ranger mais à un moment donné, l'heure avançant j'ai téléphoné à Audrey, je lui dis : cela veut dire quoi cette table, elle me répond, ben tu verras, continue de ranger ou repose toi !!!!! J'ai donc tout remis en place, préparer mes petits tas de linge à laver. En revenant de la buanderie j'entends un bruit et là surprise toute notre petite famille, nos enfants et petits enfants sont devant la porte... Quelle belle surprise !

    Bon, vous voulez vous reposer eh bien c'est raté, ce soir c'est la fête du retour, 4 semaines c'est trop long... et en plus il y avait des anniversaires à fêter Bruno, notre gendre et Clara. C'était une superbe réussite. Merci les enfants.


    3 commentaires
  • Partis ce matin à 6h20 de Le Barcarès, nous voilà de retour dans notre région d'Alsace. Mais pour faire ce long trajet des pauses s'imposaient  une pour le petit déjeuner après Valence  et une autre pour le déjeuner après  Beaune  et la toute dernière à la Porte d'Alsace 

     Contente de retrouver ma petite  famille mais tout de même heureuse des bons moments passés avec mes belles soeurs  mon beau frere et bien sur mon chéri 

    De retour

    De retourDe retour


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique