• Comment préserver les richesses du ried de la Zorn menacé de banalisation ? La municipalité de Dettwiller a organisé mardi une visite de terrain pour tenter de faire émerger des solutions.
     
    De toutes les zones humides d’Alsace, celle du ried de la Zorn est sans doute la plus méconnue. Elle ne bénéficie d’aucune protection réglementaire qui permettrait d’empêcher les pratiques, notamment agricoles, qui menacent le milieu. Elle a certes été labellisée ZNIEFF (zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique) par l’État et zone humide remarquable par le conseil général du Bas-Rhin mais sans autres effets sur le terrain que d’attirer l’attention des naturalistes.
    Dans sa partie nord, en aval de Steinbourg où des volontés locales tentent depuis plusieurs années de protéger les milieux, la municipalité de Dettwiller a convié le sous-préfet de Saverne ainsi que des représentants de la DREAL (services de l’État en charge de l’environnement), de la Région et du Département à constater de visu la nécessité d’agir pour éviter que le ried et la biodiversité qu’il abrite, continuent de se dégrader.
    « Cette année, déplore Claude Zimmermann, maire de Dettwiller, les fauches ont démarré en avril sans tenir compte des courlis qui nichent au sol, des bruants des marais, ni même des faons ou des levreaux ». Agriculteur lui-même, il ne comprend pas ses collègues qui fauchent avant la montée en graine, au prix « d’une perte vertigineuse pour la flore et la qualité du fourrage ».
    À ce fauchage précoce mortifère s’ajoutent les intrants censés fertiliser les sols mais qui, en réalité les appauvrit en réduisant la diversité florale, et surtout pollue les eaux.

     


    votre commentaire
  • Ce soir tous à vos écrans, enfin surtout les fans de foot. Hurlez, criez pour soutenir notre belle équipe de France qui remet du baume au coeur à ses supporters.

    C'est des moments de bonheur et de joie ou tout est oublié et on ne pense qu'à une seule chose "Allez les Bleus"

    Depuis midi mon drapeau flotte sur le balcon....

    Allez les bleueus, allez les bleueus, allez, allez les bleus !

     


    1 commentaire
  • La fête de la Saint-Jean d'été, traditionnellement accompagnée de grands feux de joie, est la fête de Jean le Baptiste, le 24 juin.
    Elle est proche du solstice d'été dans l'hémisphère nord, qui a lieu le plus fréquemment le 21 juin, exceptionnellement le 19 juin , rarement le 20 juin et le 22 juin .
    Le solstice d'été est fêté depuis longtemps. La fête de la Saint-Jean reprend donc des traditions pré-chrétiennes.

    FÊTE DE LA ST JEAN

     

    Les fêtes antiques du solstice d'été
    En Syrie et en Phénicie, le solstice donnait lieu à une grande fête en l'honneur de Tammuz, qui commençait la veille au soir, comme dans la Saint-Jean traditionnelle.
    Les feux de la Saint-Jean, repris par les chrétiens, auraient été copiés sur les rites celtes et germaniques de bénédiction des moissons. La théorie selon laquelle ces rites seraient eux-mêmes directement dérivés du culte moyen-oriental de Baal est aujourd'hui réfutée
    Le culte du feu associé au solstice d'été se retrouve également en Chine, en Turquie, dans les rites vaudous, chez les Incas.
    Le bûcher de la Saint-Jean se pratiquait jadis à Paris, les autorités de la ville se chargeant de son organisation. Le feu était traditionnellement allumé par le roi de France en personne sur la Place de Grève (actuellement Place de l'Hôtel-de-Ville), coutume qui perdura jusqu’en 1648, date à laquelle Louis XIV officia pour la dernière fois .
    La fête est également très vivace en Scandinavie.
    Au Québec, il s'agit de la Fête nationale du Québec. La fête a remplacée la fête religieuse traditionnelle de la Saint-Jean qui soulignait jadis le début de l'été et donnait lieu à des feux de joie sur les berges du Saint-Laurent. Ces feux avaient pour objectif de célébrer l'arrivée de l'été mais aussi de communiquer aux villages environnants les dernières nouvelles de l'hiver. Combien de morts ? Combien de nouveau-nés ? Les signaux de fumée faisaient office d'alphabet et donnaient un premier aperçu de l'état de la vie du Québec rural de l'époque. Dans les années 1960 et 1970 la Saint-Jean est devenue un des symboles de l'affirmation nationale québécoise, devenant le point de convergence des grands rassemblements politiques, sociaux et culturels. Elle demeure à ce jour un des rendez-vous annuels majeurs de la collectivité québécoise. Elle est officiellement appelée fête nationale depuis 1977.
     

    votre commentaire
  • Chaque année à la mi juin ont lieu les compétitions de GRS, et cette année Manon nous a épaté en faisant 2e de sa catégorie.
    Félicitations ma puce
     

    Manon 2e en GRS


    votre commentaire
  •  

    Hier au soir comme dans une grande partie de la région et de la France, les musiciens et chanteurs étaient à l'honneur avec la fête de la musique. De notre côté la commune participait avec la musique municipale du côté de la place de l'église, et dans la cour de l'école avec des groupes.
    Le groupe "People in the garage - Bears et Perpetual Escape" ont fait vibrer les enceintes des murs de la cour. Une soirée formidable, avec une ambiance du tonnerre.
    Pendant les pauses, un karaoké géant attirait les plus jeunes et les moins jeunes à interpréter des chansons de leur choix.
    A un moment donné toutes les places étaient occupées, ce qui enchantaient les membres du conseil municipal.
    Une superbe soirée !
    Les musiciens enchantés nous ont donné rendez vous pour l'an prochain.
    People in the garage

    Fête de la musique

    Bears

    Fête de la musique

    Perpetual Escape

    Fête de la musique

    Ambiance assurée


    1 commentaire
  •  Bonjour les amis,
    Eh oui, un grand souci informatique sur le site de Corsica ne me permets plus d'accéder à mon blog et ceci à mon grand regret.
    Tout ce travail que j'ai réalisé en y mettant tout mon coeur me chagrine un peu.
    Mais il faut toujours prendre le positif, il y a des situations qui sont pires que cela, celle-ci était juste une passion que j'ai partagé avec vous.
    J'espère juste que je vais pouvoir m'y retrouver, sur mon nouveau blog, il me faudra un peu de temps pour connaître les détails de celui-ci. Mais à force de persévérer on y arrive.
    Je vous souhaite la bienvenue sur ce site

    mes trésors


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires