• En mai nous organisons notre 4e salon du livre, et pour faire notre publicité nous demandons notre illustratrice locale Marie Meier de nous faire l'affiche. La mascotte de notre salon est le renard, et comme cette année le thème est la gourmandise notre illustratrice nous a fait 2 propositions. Je vous sollicite en vous demandant de voter pour l'une d'elle. Elle n'est pas encore complète, les logos se sont les noms de nos sponsors.....

    SALON du LIVRE

    SALON du LIVRE

     


    1 commentaire
  • La Bibliothèque a organisé sa traditionnelle soirée "Dictée". Cette année le texte était "La Moutarde de Dijon". Des mots un peu scientifique sur lesquels j'ai trébuché, mais parfois des mots tout simples  vous font parfois douter. Et plus on chercher moins on sait et c'est ce qui est rageant, quand on l'écrit juste on doute et hop à force de cogiter on l'écrit faux, mais fort heureusement en faisant la relecture on doute une nouvelle fois et on corrige pour voir qu'au final il était tout de suite juste, mais c'est cela la Dictée.....

    voici le texte :

    Rabelais, ce railleur, savait-il déjà que la moutarde stimulait les sucs gastriques et digestifs – ce qui, pour nous aujourd’hui est incontestable – quand il fit enfourner de la moutarde « à pleines palerées » dans la bouche de Gargantua pour lui faire passer quelques douzaines de jambons, de langues de bœuf fumés, d’andouilles et de boutarque, son menu ordinaire ? Un agriculteur romain, auteur d’un ouvrage intitulé « De re rustica », publie autour de 60 après Jésus-Christ sur l’agriculture et l’élevage de bétail de son époque, fait remonter la moutarde de table à l’an 42. En latin, la moutarde se dit « sinapis », d’où la langue médicale savante a fait le mot sinapisme, un cataplasme de moutarde utilisé comme révulsif sur la peau. Le mot moutarde, vient, à l’origine de « moût ardent », condiment fait de graines de sénevé broyées dans un moût de raisins. Charlemagne n’eut besoin que d’évoquer la moutarde dans les Capitulaires que déjà elle poussait partout en Franconie.

    La profession prit un tel essor qu’à la fin du XIVe siècle, les Ducs de Bourgogne, qui résidaient à Dijon, firent préserver la qualité de la moutarde de Dijon par décret. Elle se distingua davantage encore des produits d’autres régions vers 1752, quand on eut l’idée de lui donner un peu plus d’acidité en remplaçant le vinaigre par le verjus. La moutarde de Dijon devint aussitôt synonyme de qualité. Neuf moutardes sur dix sont quand même produites à Dijon ou dans les environs. La moutarde est une crucifère, comme les radis ou le cresson. Elle s’obtient par broyage. Une première mouture grossière sépare les téguments des graines trempées plusieurs heures dans du vinaigre d’eau de vie, d’eau et de sel, additionnées d’épices après le pesage des graines. Une seconde mouture libère l’essence de moutarde ou sulfocyanate d’allyle et le piquant, sous l’action de l’eau et de la myrosine, enzyme contenu dans les graines de moutarde.

    en rouge ce sont les mots un peu biscornus sur lesquels il fallait vraiment réfléchir. Malgré cela je suis contente de mon résultat j'avais fait : 7 fautes.

    Dictée...

    les lauréats de la soirée


    4 commentaires
  • Ma famille c'est ce qui compte le plus pour moi. Et il y a plus de 20 ans de cela j'ai commencé à faire des recherches généalogiques, et j'ai trouvé cela fort intéressant, on apprend à connaître les liens d'une grande partie de la famille. Récemment j'ai remis la main sur du courrier que j'ai échangé il y a de cela 20 ans avec une de notre famille installée à Buenos Aires en Argentine. Aujourd'hui avec internet c'est plus facile, on se fait des petits mots tous les jours via Facebook. Je garde précieusement les courriers que j'ai échangé avec Luisa qui était une cousine de mon papa, sa maman était une soeur de ma grand'mère donc la maman de mon papa.

    Souvenirs

    Souvenirs


    6 commentaires
  • Vous avez bien dis que c'est le Printemps, mais est ce bien vrai, chez nous c'est plutôt les giboulées de mars qui sont encore bien présentes, et en plus il fait même frais. Bon pour palier à ce mauvais temps, faisons une sortie ce soir entre filles, eh oui mes filles et mes 3 petites filles, nous allons au théâtre, eh oui encore au théâtre. Cette fois ci c'est une pièce en français. Et je pense que nous allons bien rire, je vous en ferai part demain.... Bonne fin d'après midi à tous !

    ???? Printemps ?????


    2 commentaires
  • Comme dis hier soir, nous sommes allés au théâtre. C'est une pièce jouée en dialecte alsacien. Elle parlait de 3 femmes veuves, qui étaient en maison de retraite et qui s'ennuyaient un peu, les journées étant un peu monotones, du coup elles ont décidé de se chercher un compagnon.... entre autres l'une de ces dames étaient une agricultrice qui avait une fille qui s'occupait de l'exploitation, l'autre avait un garçon qui était au séminaire, et le fils de la 3e habitait à New York. De plus elles ont décidé de mettre l'annonce le jour de la fête des mères. Tout un méli-mélo lors de cette pièce qui nous a fait bien rire. Tout est bien qui finit bien puisque chacune d'elle a trouvé chaussure  à son pied et pour comble de tout le jeune séminariste a fait de même en s'amourachant de la jeune surveillante de ses dames, et la paysanne est retournée dans son exploitation en espérant trouver des jeunes à séduire.

    Bon après midi à vous tous

    Théâtre alsacien


    4 commentaires
  • goutte ! gouttelette de pluie, mon chapeau se mouille... ce n'est même pas vrai, je ne porte pas de chapeau, mais c'est le sol qui se mouille.... Malgré cette journée pluvieuse, passons un bon week end. Et nous allons commencer par sortir ce soir voir une pièce de théâtre, et rigoler un bon coup, enfin je l'espère du moins, je vous le dirai demain si je me suis défoulée....

    A vous tous

    Pour vous tous !


    4 commentaires
  • La fête Irlandaise par excellence

    Chaque année, la St Patrick est l’occasion pour eux de rendre hommage à leur beau pays. Généralement vêtus de vert, couleur traditionnelle de l’Irlande, les irlandais immortalisent le 17 mars en défilant fièrement dans les rues. Ils en profitent aussi pour déguster des plats traditionnels, trinquer à la bière, danser et chanter à tue tête !

    Mais les irlandais ne sont pas les seuls à célébrer St Patrick… Cette fête est devenue si populaire qu’elle réunit tous les fêtards non-irlandais ! Comme on dit : plus on est de fous, plus on rit !!

    La St Patrick


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires